contact@danslamaisondevictine.fr

Des créations au naturel pour petits et grands  

Matières et certifications

Mieux comprendre les enjeux sociétaux et environnementaux de la culture du coton et de l'industrie textile

 

• l'industrie du textile est la deuxième plus polluante au monde

• 2.700 litres d'eau sont nécessaires pour fabriquer un t-shirt en coton 

• 22.000 personnes décèdent chaque année de leur exposition aux pesticides utilisés pour la culture du coton

• 70% des eaux de surface en Chine sont polluées à cause de l'industrie du textile

au Bangladesh, le salaire mensuel d'un.e ouvrier.ère de l'industrie du textile est de 30€

• 59 millions d'enfants dans le monde travaillent dans l'agriculture (dont celle du coton) et 12 millions dans l'industrie (dont celle du textile)

• 15% des enfants entre 6 et 14 ans des bidonvilles de la capitale Dacca au Bangladesh, travaillent 64 heures par semaine pour l’industrie du textile

des intrants chimiques toxiques sont utilisés dans les processus de fabrication des tissus, comme des colorants azoïques cancérogènes, des métaux lourds, des phtalates, des formaldéhydes, des solvants chlorés. Ces substances se retrouvent dans le tissu fini et dans les textiles portés par nos enfants.

Pollution à grande échelle, exploitation humaine, exposition à des substances nocives résument ainsi une des tristes réalités de l'industrie textile.

C'est dans le but de ne pas contribuer à ce désastre écologique et social, que dans la Maison de Victine s'engage à utiliser uniquement des tissus biologiques certifiés GOTS, naturels ou recyclés

Quels sont les engagements de la certification GOTS ?

 

Le label GOTS est à l'heure actuelle le label textile mondialement reconnu, le plus abouti en matière d'évaluation environnementale, sanitaire et sociale.

Des fibres biologiques

  • Un textile GOTS "biologique" contient au moins 95% de fibres biologiques certifiées (les tissus utilisés dans la Maison de Victine en contiennent 100%)
  • La culture du coton biologique consomme 10 fois moins d'eau que celle du coton conventionnel 
  • Le coton biologique est cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM

Exigences environnementales

  • Les intrants critiques comme les métaux lourds toxiques, les formaldéhydes, les solvants aromatiques, les colorants azoïques libérant des amines cancérogènes sont interdits
  • Le chlore est proscrit comme agent de blanchiment
  • Tous les acteurs doivent mettre en place une politique environnementale visant notamment par la mise en place de procédures et d'objectifs, la réduction des rejets et des déchets
  • Les eaux usées doivent être traitées dans des unités dédiées et fonctionnelles

Critères sociaux dans le respect des normes fondamentales de l'Organisation Internationale du Travail

  • Elimination du travail forcé et abolition du travail des enfants
  • Amélioration de la santé et de la sécurité au travail
  • Salaires suffisants, horaires de travail décents
  • Liberté syndicale et représentation du personnel

Des exigences de qualité technique doivent également être respectées (résistance au frottement, à la transpiration, au lavage, au rétrécissement et des couleurs).

On entend souvent parler du label Oekotex, qu'elle est la différence ?

Le label Oeko-Tex Standard 100 “Confiance Textile”, le plus communément rencontré, garantit l’absence de substances chimiques nocives dans les limites indiquées. Ces limites ou interdictions sont fixées pour un grand nombre de composés comme les métaux lourds, formaldéhydes, phénols chlorés, phtalates, colorants, hydrocarbures aromatiques polycycliques, surfactants, composés halogénés, COV, etc., en lien avec l'annexe XVII du Règlement européen REACH (restrictions applicables à la fabrication, à la mise sur le marché et à l'utilisation de certaines substances et de certains mélanges et articles dangereux).

Des tissus mais aussi des accessoires (fermetures zippées, boutons, sangles, etc.) peuvent être certifiés Oeko-Tex qu'ils soient issus de matières naturelles ou non (comme le polyester).

Attention aux idées reçues ! NON l'Oeko-Tex Standard 100 N'EST PAS un label écologique

Pourquoi ?

L'Oeko-Tex Standard 100 a uniquement pour vocation de protéger la santé des consommateurs

(ce qui est déjà bien mais insuffisant !)

  • Un tissu certifié Oeko-Tex Standard 100 peut contenir des fibres de coton conventionnel (non biologiques, ayant recours aux pesticides) 
  • Des produits chimiques nocifs peuvent être utilisés au cours de la fabrication du tissu, exposant les travailleurs. Oeko-Tex Standard 100 garantit seulement que des résidus de ces produits ne se retrouvent pas (ou dans des quantités inférieures aux seuils définis) dans le tissu fini
  • Des tissus et matières synthétiques comme le polyester, la viscose, le lyocell, etc. peuvent être certifiés Oeko-Tex Standard 100
  • Oeko-Tex Standard 100 ne vérifie pas les conditions de travail dans lesquelles sont employés les ouvriers à l'autre bout du monde, dont le recours a des enfants est par exemple possible 

Oeko-Tex Standard 100 dans la Maison de Victine

Dans la Maison de Victine vous trouverez un seul tissu, certifié uniquement Oeko-Tex Standard 100. Il s'agit du jersey PUL, qui du fait de son enduction en polyuréthane (pour l'étanchéité et l'imperméabilité du tissu) ne peut pas être certifié GOTS. Ce tissu est par exemple utilisé pour les étuis à savons, à brosse à dents, à couverts, les couvre-plats. On retrouve également du fil certifié Oeko-Tex Standard 100.

Les autres matières utilisées dans la Maison de Victine

LE FIL

Différents fils sont utilisés en fonction des caractéristiques techniques et du rendu recherché :

  • Fil en coton bio certifié GOTS pour les créations 100% coton
  • Fil mousse polyester certifié Oeko-Tex Standard 100, pour les points de surjet. Il permet de conserver l'élasticité des produits finis et de ne pas encrasser le circuit de la machine
  • Fil à coudre en polyester certifié Oeko-Tex Standard 100 utilisé notamment pour les créations avec du PUL puisqu'il favorise l'étanchéité des coutures
  • Fil en viscose biodégradable certifié Oeko-Tex Standard 100 servant aux broderies. Il dispose d'un aspect soyeux et délicat. Sa brillance se conserve plusieurs années

Tous les fils sont fabriqués en Europe ou en France.

LE LIN

La culture du lin est plus écologique que celle du coton conventionnel. Elle demande peu de ressources en eau (pas d'irrigation, seules les précipitations sont suffisantes) et utilise pas ou peu d'engrais et de pesticides, ceux-ci pouvant endommager sa culture.

Le savez-vous ? La France est le 1er pays producteur de lin au monde !

Les cordons, rubans et tissus utilisés pour les créations sont issus d'une culture du lin française et fabriqués en France.

LE JUTE

Le jute est une matière naturelle végétale qui pousse dans les régions humides du globe. L'Inde et le Bangladesh représentent 90% de la production mondiale, y faisant vivre 20 millions de personnes. Sa culture est écologique, elle consomme 125 fois moins d’eau que le coton, pour produire 1kg. Le jute ne nécessite pas l’utilisation d’engrais ou de pesticides pour se développer. Son traitement est également respectueux de l’environnement : le rouissage à l’eau est privilégié aux traitements chimiques trop couteux. Enfin, tout le processus de filature et de tissage se fait à sec, contrairement à celui du coton, nécessitant l’utilisation de nombreux traitements chimiques. 

Dans la Maison de Victine vous trouverez de la toile de jute fabriquée en France. Elle est utilisée pour créer les paniers / pochons de rangement. Cela permet de leur apporter la rigidité voulue, au lieu d'avoir recours à un entoilage polyester.

ZOOM SUR L'EMBALLAGE

Le packaging et l'emballage des produits sont souvent générateurs de déchets. Ceux-ci ont principalement une vocation marketing et esthétique. Dans la majorité des cas ils ne peuvent pas être réutilisés et finissent par être jetés. Heureusement, dans la Maison de Victine tout est pensé pour limiter l'impact environnemental du packaging des produits et de l'emballage des commandes !

Tout en restant joli, l'emballage reste très minimaliste, en privilégiant des matières recyclées ou recyclables, en favorisant les circuits courts avec une fabrication française et européenne.

Dans la Maison de Victine, la transparence sur les matières utilisées est une des valeurs essentielles 

Sources utilisées pour la rédaction de cette page :

"Une mode éthique est-elle possible ?" de Madjouline SBAI

Site internet du Global Organic Textile Standard https://www.global-standard.org/fr/

Blog de Mars-ELLE https://www.mars-elle.com/blog/

Rapport de WECF "Textile : stop à l'overdose chimique" - Octobre 2013

Standard 100 by Oeko-Tex - Annexe 4 - Edition mars 2020

Site internet de We Dress Fair https://www.wedressfair.fr/